Colloque LITEAU 2011

Colloque LITEAU Bordeaux 2011
les 29 et 30 novembre

Présentation - Programme

 

Présentation

Le programme de recherche LITEAU 3, lancé en 2007 par le ministère en charge de l'environnement, touche à sa fin. Il aura soutenu une vaste gamme de recherches pluridisciplinaires au plus près des terrains du littoral et du monde maritime. En effet, la particularité de ce programme est d’être conçu et mis en œuvre sur la base d’un partenariat étroit entre la demande publique, qu’elle émane de collectivités ou de groupements des professionnels du littoral et de la mer, et de laboratoires menant une recherche théorique et appliquée de pointe.

 

A la suite des colloques et des rencontres qui se sont tenus à Oléron et à Montpellier dans les derniers mois, et qui étaient consacrés à l’approfondissement d’entrées thématiques choisies (gouvernance, bon état écologique ..), le rendez-vous fixé à Bordeaux les 29 et 30 novembre 2011 couronne l’achèvement du troisième programme dans son ensemble.

 

Le colloque s’organise en deux temps principaux : à travers la restitution par les équipes des travaux finalisés à ce jour, un bilan général sera esquissé et débattu. Il dégagera les pistes les plus stimulantes obtenues à partir des deux appels de 2007 et de 2009. Les restitutions des recherches sont organisées en trois cessions autour des thèmes (1) efficience et performance des milieux -(2) interface terre/mer et (3) approches systémiques et méthodologiques. Ces trois cessions de restitution alimenteront les trois ateliers tenu en parallèle du deuxième jours organisé autour du suivi, de la prédiction et de l'adaptation.

 

Le deuxième moment-clé du colloque est consacré à l’ouverture d’une nouvelle étape, marquée par l’installation d’un Conseil scientifique élargi dans ses compétences disciplinaires et par le lancement d’un quatrième Appel à Proposition de Recherches, dont les grandes lignes seront définies au croisement des attentes des acteurs publics et des besoins du terrain.

La localisation du colloque à Bordeaux et la participation active du GIP « Littoral Aquitain »1au côté du MEDDTL à l’organisation de cette manifestation permettra également d’éclairer et d’illustrer concrètement la manière dont les acteurs locaux et régionaux s’emparent des grands enjeux de l’aménagement et de la gestion durable du littoral et de l’espace maritime atlantique.

1Le Groupement d’Intérêt Public Littoral Aquitain est un outil opérationnel permettant d’assurer le pilotage partenarial d’une politique intégrée du littoral aquitain. C’est un instrument de gouvernance doté dont les membres sontl’Etatet l’ensemble des collectivités territoriales du littoral aquitain (le conseil régional d’aquitaine, les trois conseils généraux, les communautés d’agglomération et communauté de communes). Outil de réflexion, de coordination et d’appui pour l’aménagement et la gestion des espaces littoraux, le GIP Littoral Aquitain permet de renforcer la cohérence des actions locales et les partenariats. Le GIP Littoral Aquitain s’appuie sur l’Observatoire de la Côte Aquitaine et le Réseau de Recherche Littoral Aquitain. www.littoral-aquitain.fr

 

Programme

prg

 

Les atetiers

Avec la mise en œuvre de la nouvelle politique maritime (Livre bleu), c’est l’articulation des efforts de gestion intégrée entre terre et mer qui va importer, avec des acteurs locaux se référant à des limites administratives bien définies côté terre, mais devenant beaucoup plus incertaines côté mer où les concepts d’ « éco-régions marines » (Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin) et de « planification stratégique des espaces maritimes » vont devoir trouver leur place dans la gestion intégrée de la mer et du littoral. De l’articulation multi-échelles dépendra le succès de la mise en œuvre des documents stratégiques de façade et de bassin maritime en France métropolitaine et en outre-mer.

Quelques questions de recherche en découlent pour structurer les débats des trois ateliers du colloque 2011 :

 

SUIVI

Sélection d’indicateurs pour le suivi des changements qualitatifs des socio-écosystèmes, fortement liée à la mise en œuvre de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin, et faisant appel, (i) tout d’abord à la construction d’un consensus entre scientifiques des sciences de la nature ; (ii) au développement de méthodes visuelles standardisées pour communiquer sur ces changements qualitatifs ; et (iii) à la formulation et au test d’indices combinant les variables sociales et environnementales sous forme de mesures composites. À titre d’exemple, des projets LITEAU tels que « Bountîles » ou « PAMPA » apportent un certain nombre de réponses dans ces domaines.

 

PREDICTION

Développement des capacités de prédiction pour l’anticipation lié aux questions soulevées par le GIEC dont l’adaptation au changement climatique, ainsi que les systèmes d’observation océaniques et côtiers. Les outils de modélisation sont au cœur de l’approche systémique représentée par les projets LITEAU tels qu’ « IPRAC » ou « BARCASUB ».

 

ADAPTATION

Établissement d’une typologie changements/gouvernance agrégeant le degré de changements anthropiques que subissent les écosystèmes côtiers et marins, et la capacité d’adaptation des systèmes de gouvernance susceptibles d’apporter les réponses face à ces changements. Les projets LITEAU tels qu’ « INTERSAGE » ou « MULTIDUNES » sont au cœur de ces problématiques.

les colloques du programme