Historique

Le Ministère en charge du développement durable a créé le programme LITEAU en 1998 avec pour objectif de fournir des outils scientifiques d’aide à la décision et des méthodes applicables à la gestion durable du littoral.

Le littoral est ici compris dans toute la complexité de l’interface terre-mer, sous l’influence combinée des dynamiques marines et atmosphériques du grand large, et des apports et processus naturels ou anthropiques venus des bassins versants côtiers. Si les recherches littorales envisagées par LITEAU correspondaient initialement à une délimitation géographique restrictive (l’interfaçage étroit entre terre et mer dans les lagunes, baies, estuaires, caps), elles portent également aujourd’hui sur tous les espaces de la bande côtière définis par cette double influence marine et terrestre (falaises, plages, estran,...), ainsi que sur les milieux dont les caractéristiques résultent spécifiquement de cette interface.

Le programme LITEAU était dès sa création prévu pour s’inscrire dans un paysage scientifique dont il devait constituer un volet complémentaire, en appui à l'action publique. Il se positionnait donc en complémentarité des actions menées dans le cadre de programmes nationaux relevant de l’environnement côtier, pilotés par l’IFREMER, l’INSU et l’IRD. Dans cette perspective, LITEAU a été développé entre 1998 et 2005 une relation étroite avec le Programme National Environnement Côtier (PNEC) dont il consolidait le volet opérationnel.

LITEAU I
Durant la première phase (1998-2002), trois Appels à Propositions de Recherches (APR) ont permis le financement de travaux scientifiques sur sept thématiques principales : gestion des apports et maîtrise de leurs impacts sur le milieu, pollution microbiologique, gestion des écosystèmes littoraux, gestion des écosystèmes sensibles, réhabilitation et dragages, gestion des usages et développement durable, gestion d’une pollution accidentelle sur le littoral. En tout, 31 projets portant sur ces thèmes ont été encadrés par LITEAU.

Entre 2000 et 2002, des projets complémentaires ont été engagés pour étudier les conséquences écologiques de la marée noire de l'Erika. Leurs résultats ont abouti à la publication d'un ouvrage (lien vers la publication).

LITEAU II
En 2003, LITEAU II ouvre une nouvelle phase de programmation et fait évoluer ses Appels à Proposition de Recherche vers trois nouvelles thématiques : restauration des milieux altérés, appui à la mise en oeuvre de la Directive Cadre sur l’Eau, Gestion Intégrée des Zones Côtières. L’APR de 2003, et celui de 2005 qui reprend le même texte, ont permis d’engager en tout 15 projets sur ces thématiques.
Entre 2004 et 2008, 4 projets complémentaires ont été engagés pour évaluer les conséquences économiques de la marée noire de l'Erika, aboutissant à la publication de plusieurs ouvrages dans le cadre de LITEAU, avec notamment un ouvrage publié par l'Institut océanographique (lien vers la publication).

LITEAU III
En janvier 2007, LITEAU III a marqué l’ouverture d’une nouvelle phase de programmation, avec un Conseil scientifique renouvelé, intégrant plus de disciplines différentes et un Comité d'orientation élargi. Deux APR ont été lancé en 2007 et 2009, permettant le financement de 21 projets. L'accent a été mis sur le montage de projets satisfaisant 4 critères clés du programme LITEAU : l'excellence scientifique, l'implication continu des acteurs non-scientifiques, la mise en oeuvre d'une interdisciplinarité pragmatique et le développement d'approches systémiques.

Un grand colloque de prospective sur le littoral, organisé par le Ministère, s'est tenu au printemps 2005. Il a permi d'élaborer un ouvrage de synthèse et de propositions sur les formes de mobilisations scientifiques pour le renouvellement des politiques publiques du littoral (lien vers la publication).


L'année 2011 constitue la fin du cycle de LITEAU III avec l'évaluation du programme, la mise en oeuvre d'un nouveau site internet et l'enclenchement d'un nouveau cycle LITEAU IV.